Les mémoires de l’ufologie, par ODH TV.

Les mémoires de l’ufologie, par ODH TV.

Gilles Thomas a pu enregistrer une dernière fois Bernard DUPI.

Gilles a procédé au montage d’enregistrements effectués chez Bernard DUPI (à gauche sur la photo, aux côtés de Jean-Bruno RENARD et Thierry ROCHER) alors que la maladie gagnait du terrain. La voix affaiblie, Bernard a su retracer son parcours ufologique.

Alors qu’il n’était pas encore majeur, il participait à la fondation du groupe PALMOS dans les années 1970, avant d’en prendre la direction. Il fit partie du binôme d’ufologues de l’association à prendre en charge le dossier Roméo Charlie.

Une visite au GEPAN.

A la fin des années 1970, il compte parmi les élus qui répondent à l’invitation du GEPAN: un séminaire est organisé avec les « ufologues privés » à Toulouse, sous l’égide du CNES. Une bonne intention qui sera sans lendemain. De grandes espérances déçues.

Cumulant les fonctions, il devient secrétaire adjoint de la Fédération française d’ufologie au milieu des années 1980 et organise deux réunions de l’association dans l’Hérault en 1984 et 1985.

L’époque OVNI-Languedoc.

Bien des années plus tard, dans les années 2000, il rejoint OVNI-Languedoc et en devient le Trésorier. C’est pour lui un « renouveau ».

Dans les mémoires d’un ufologue, il parle à cœur ouvert. Il se rappelle les bons souvenirs, les temps plus difficiles, les querelles; le petit peuple de l’ufologie n’est pas toujours gentil. A l’occasion, il n’hésite pas à égratigner les monstres sacrés.

Pour l’écouter une dernière fois: https://www.youtube.com/watch?v=0ezB7F-Xp5M

Salut Bernard.

Disparition d’un ufologue et ami.

Disparition d’un ufologue et ami.

Qui était Bernard DUPI?

Né le 22 juillet 1957, Bernard Dupi s’est intéressé au phénomène O.V.N.I. bien avant sa majorité. En 1974, la loi statuait sur la majorité à 18 ans (21 ans auparavant). Il était déjà impliqué dans la recherche ufologique, depuis belle lurette.

L’époque de PALMOS.

Il avait fondé avec Jean-Pierre Charton le groupement PALMOS puis en était devenu le président. Depuis leur base montpelliéraine, ils allaient enquêter sur bon nombre d’affaires, dont le très célèbre cas « Roméo Charlie ». « Rose C » pour les plus jeunes. Il avait répondu présent lorsque le GEPAN, en 1978, avait invité individuellement des ufologues afin de déterminer si une collaboration pouvait exister entre eux et l’institution du C.N.E.S.

Bernard a toujours eu le virus « ovni » dans son sang.

Pourtant, pendant longtemps, la vie l’a éloigné de l’ufologie. Il a plongé une seconde fois dans le petit monde des ovnis il y a une bonne dizaine d’années, en rejoignant l’association « OVNI-Languedoc »

Landais d’origine, comme l’auteur de ces lignes, né dans la même clinique montoise que lui, avec quelques années d’avance, il allait devenir le trésorier de l’association jusqu’en 2018. Impliqué au plus haut point, soucieux de la préservation des archives, toujours disponible pour une enquête ou prêt à parcourir des centaines de kilomètres pour être présent lors d’une simple conférence ufologique ou d’un congrès, toujours prêt à apporter son expérience au bénéfice du groupe, ainsi était Bernard.

Le petit monde de l’ufologie ne l’oubliera pas.

Il a fini par baisser les bras face à la maladie. Il est parti hier, le 16 juillet 2019, à quelques jours de son 62e anniversaire. Quant à moi, je garderai tout particulièrement le souvenir de cette journée d’été à Hyères, même si nous n’étions que fin mars 2018, où à l’occasion d’une conférence de Jean-Pierre Petit et de Robert Salas, Bernard avait revu avec bonheur un de ses vieux amis des années PALMOS.

L’association OVNI-Languedoc pense en ce moment à sa famille, à son fils et à Christine. Ses pensées les accompagnent.

Il a toujours de l'humour.

Le dessin humoristique de la commission administrative du CECRU qui illustre ce texte a aimablement été partagé par son auteur, Raoul Robé, qui a rencontré Bernard en 1980 dans le cadre de cette commission dont ils faisaient tous deux partie. Le CECRU était le Comité Européen de Coordination de la Recherche ufologique.

Quel est notre ADN à OVNI-Languedoc?

Nous sommes une association loi 1901 créée en 2003 et dont le siège social se situe dans l’Hérault. Nos objectifs sont d’aborder le phénomène O.V.N.I. de façon la plus objective possible, rencontrer les témoins et enquêter sur leurs observations en ayant recours si nécessaire à divers partenaires : associations ou ufologues d’autres régions de France ou du monde, Gendarmerie nationale, Météorologie nationale, aéroports, etc….

L’association se situe en marge de toute considération militante, philosophique, mystique ou religieuse. Son but n’est pas de démontrer à tout prix l’existence des OVNI ou des extraterrestres, mais plutôt de vérifier toutes les informations, de façon aussi pragmatique et objective que possible. La base de notre travail est l’investigation de terrain. Nous informons les témoins des résultats de notre enquête, gardons leur anonymat lorsque ceux-ci le demandent.

Nos membres sont dispersés dans le Languedoc-Roussillon même si la majorité se concentre dans l’Hérault et le Gard.

Nous parvenons à expliquer certaines de ces observations liées à la foudre, aux aéronefs civils et militaires, aux drones, aux ballons-sondes, aux lasers, aux lanternes thaïlandaises, aux astres, aux satellites, etc. D’autres demeurent mystérieuses en dépit de nos efforts.

Nous menons également des contre-enquêtes : de vieux dossiers restés inexpliqués méritent qu’on y revienne tant ils demeurent intrigants.

Notre champ d’expertise ne se cantonne pas à l’Occitanie, il nous arrive d’intervenir ou de prendre en main des dossiers en PACA ou dans d’autres régions de France. A deux reprises, nous nous sommes rendus en Champagne.

Parmi nos activités, il y a naturellement l’information du public : nous publions un magazine associatif, Logosphères, avant tout destiné à nos membres dans sa version papier mais disponible pour tous via notre site au format pdf. Des plumes françaises et étrangères, extérieures à l’association, sont fréquemment conviées dans ses pages. Nous organisons régulièrement des conférences, soit dans le cadre des Rencontres ufologiques d’OVNI-Languedoc (RUOL) qui ont lieu à Pérols ou à Nîmes dix mois sur douze, soit lors des Journées ufologiques d’OVNI-Languedoc qui se tiennent une fois dans l’année. Les conférences s’enchaînent alors sur un thème défini par les membres de l’association. Notre page Facebook est régulièrement alimentée d’informations sélectionnées en fonction des critères les plus sérieux et notre chaîne You Tube diffuse nos vidéos.

OVNI-Languedoc a développé un partenariat avec le MUFON France (Mutuel Ufo Network basé aux États-Unis) et ODH TV qui est une web-tv d’ufologie du Sud de la France. Nous sommes ouverts à tous ceux qui partagent notre vision du phénomène OVNI, sans rejeter les autres approches sérieuses et tout en gardant à l’esprit que la vérité n’est sûrement pas unique et réservée à certains.

Quel est notre ADN à OVNI-Languedoc?

Nous sommes une association loi 1901 créée en 2003 et dont le siège social se situe dans l’Hérault. Nos objectifs sont d’aborder le phénomène O.V.N.I. de façon la plus objective possible, rencontrer les témoins et enquêter sur leurs observations en ayant recours si nécessaire à divers partenaires : associations ou ufologues d’autres régions de France ou du monde, Gendarmerie nationale, Météorologie nationale, aéroports, etc….

L’association se situe en marge de toute considération militante, philosophique, mystique ou religieuse. Son but n’est pas de démontrer à tout prix l’existence des OVNI ou des extraterrestres, mais plutôt de vérifier toutes les informations, de façon aussi pragmatique et objective que possible. La base de notre travail est l’investigation de terrain. Nous informons les témoins des résultats de notre enquête, gardons leur anonymat lorsque ceux-ci le demandent.

Nos membres sont dispersés dans le Languedoc-Roussillon même si la majorité se concentre dans l’Hérault et le Gard.

Nous parvenons à expliquer certaines de ces observations liées à la foudre, aux aéronefs civils et militaires, aux drones, aux ballons-sondes, aux lasers, aux lanternes thaïlandaises, aux astres, aux satellites, etc. D’autres demeurent mystérieuses en dépit de nos efforts.

Nous menons également des contre-enquêtes : de vieux dossiers restés inexpliqués méritent qu’on y revienne tant ils demeurent intrigants.

Notre champ d’expertise ne se cantonne pas à l’Occitanie, il nous arrive d’intervenir ou de prendre en main des dossiers en PACA ou dans d’autres régions de France. A deux reprises, nous nous sommes rendus en Champagne.

Parmi nos activités, il y a naturellement l’information du public : nous publions un magazine associatif, Logosphères, avant tout destiné à nos membres dans sa version papier mais disponible pour tous via notre site au format pdf. Des plumes françaises et étrangères, extérieures à l’association, sont fréquemment conviées dans ses pages. Nous organisons régulièrement des conférences, soit dans le cadre des Rencontres ufologiques d’OVNI-Languedoc (RUOL) qui ont lieu à Pérols ou à Nîmes dix mois sur douze, soit lors des Journées ufologiques d’OVNI-Languedoc qui se tiennent une fois dans l’année. Les conférences s’enchaînent alors sur un thème défini par les membres de l’association. Notre page Facebook est régulièrement alimentée d’informations sélectionnées en fonction des critères les plus sérieux et notre chaîne You Tube diffuse nos vidéos.

OVNI-Languedoc a développé un partenariat avec le MUFON France (Mutuel Ufo Network basé aux États-Unis) et ODH TV qui est une web-tv d’ufologie du Sud de la France. Nous sommes ouverts à tous ceux qui partagent notre vision du phénomène OVNI, sans rejeter les autres approches sérieuses et tout en gardant à l’esprit que la vérité n’est sûrement pas unique et réservée à certains.