Joël Mesnard nous a quittés à l’âge de 79 ans.

Joël Mesnard nous a quittés à l’âge de 79 ans.

Crédit photo : Gilles Thomas.

Cet ancien professeur de mathématiques puis journaliste de la presse aéronautique s’est impliqué dès 1966 dans la recherche ufologique et a adhéré au GEPA en 1967. Ce Groupe d’Étude des Phénomènes Aériens avait été créé en 1962 par René et Francine Fouéré. Joël allait être l’un des enquêteurs de l’observation de Cussac.

En 1988, il prend la suite de Raymond Veillith à la tête de Lumières dans la Nuit (LDLN), la plus ancienne et la plus célèbre des revues spécialisées de France. Il en restera l’incontournable patron jusqu’en 2014.

https://www.facebook.com/revueLDLN/

En parallèle, il continue à mener des enquêtes et il étoffe le réseau d’enquêteurs de LDLN. Il écrit de nombreux ouvrages sur le phénomène OVNI et multiplie les conférences, participant aussi à quantité d’émissions télévisées. La vague de 1990 devient un de ses thèmes emblématiques.

Joël Mesnard restera dans nos mémoires comme un ufologue passionné qui n’avait pas peur de se consacrer pleinement à sa passion.

Pour la petite histoire, nous nous étions fâchés durant une paire d’années après les Premières Rencontres Ufologiques de Châlons-en-Champagne de 2005. J’avais longtemps cru que c’était parce que j’avais critiqué Jimmy Guieu, tant dans ses méthodes d’enquête que sur ses objectifs pécuniaires. Jusqu’au jour où il m’avoua qu’il m’avait classé dans la case des effroyables sceptiques en raison d’une de mes fréquentations, avant de réviser son avis, deux ans plus tard.

Sans être proches, nous avions gardé le contact ces dernières années, collaboré sur quelques enquêtes et il avait accepté l’an passé de rédiger la préface d’OVNI en Méditerranée. Toute l’équipe d’OVNI-Languedoc s’associe pour présenter nos plus sincères condoléances à sa famille.

L’éventualité d’une présence de PAN dans notre espace aérien doit-elle être prise en compte ?

L’éventualité d’une présence de PAN dans notre espace aérien doit-elle être prise en compte ?

Une conférence d’OVNI-Languedoc pour la 3AF Languedoc-Roussillon.

Mercredi 16 Novembre 2022 à 17h30 (pensez à arriver un peu avant), amphi de l’ENAC, aéroport de Montpellier Méditerranée. Conférence de Thierry GAULIN, président d’OVNI-Languedoc.

Entrée gratuite . Renseignements au 06 33 07 94 11.

Au départ de toute activité « ufologique » il y a le témoin. Ils sont nombreux à se manifester chaque année et à déposer leur témoignage de PAN (phénomène aérospatial non identifié), soit auprès des associations ufologiques comme OVNI-Languedoc soit auprès d’un service du CNES, le GEIPAN. Ces témoignages peuvent faire l’objet d’investigations poussées qui nécessitent une bonne paire de chaussures autant que la maîtrise de certaines des dernières technologies.

Nous n’en sommes plus à nous demander si le phénomène ovni existe. Il s’agit maintenant de déterminer quel peut être son impact sur nos activités et quelles sont les meilleures méthodes d’investigation qui permettront d’obtenir des résultats et d’en déterminer la ou les natures.

Si vous même avez été le témoin d’une observation, vous pouvez le signaler à cette adresse : Déclarer une observation – Ovni-Languedoc

Le GEIPAN a organisé un CAIPAN II.

Le GEIPAN a organisé un CAIPAN II.

Les 13 et 14 octobre, un colloque ufologique s’est tenu à l’hôtel Mercure à l’initiative du GEIPAN, le service du CNES qui étudie les PAN. Le sujet en était la « Collecte et Analyse des Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés ».

13 pays étaient représentés ainsi que diverses personnalités et institutions publiques ou privées, toutes invitées par le GEIPAN. Une petite centaine de personnes au total. On peut, entre autres, citer Hakan Kayal, professeur à l’université de Wüzburg (Allemagne), Ted Roe du NARCAP (Etats-Unis), Jacques Vallée (France), Daniel Evans de la NASA (Etats-Unis), Philippe Ailleris de l’ESA (France), Jean-Marc Wattecamps du COBEPS (Belgique), Bjorn Hauge (Norvège), Eduardo Russo du CISU (italie), etc.

OVNI-Languedoc était présente, comme ODH TV, le Maybe Planet, le SCEAU/Archives OVNI, LDLN et le MUFON-France.

Le GEIPAN ne semble plus se poser la question de l’existence des PAN. Il a dépassé ce stade et, sans privilégier d’hypothèse, cherche à mettre en place des méthodes d’enquête et de recherche à la hauteur des attentes des témoins.

Vous pourrez en savoir plus en assistant aux conférences du 5 novembre à Saint-Just (34400) : https://www.ovni-languedoc.com/quel-programme-pour-le-xii-congres/

Un lien vers le communiqué de presse du GEIPAN : https://www.cnes-geipan.fr/fr/node/59744

Il est temps.

Il est temps.

Pour tous ceux qui souhaitent assister aux conférences du 5 novembre, date anniversaire s’il en est, il est temps de réserver son week-end et de se faire connaître.

Vous pourrez y rencontrer Thibaut CANUTI, auteur bien connu spécialisé dans l’histoire de l’ufologie, Pascal FECHNER, le patron du Maybe Planet, Gilles DURAND du SCEAU/Archives OVNI, James, un scientifique retraité qui a travaillé pour les plus grands et qui peut désormais s’investir dans la recherche ufologique, Jean-Louis LAGNEAU de la revue historique LDLN, Franck MAURIN, le célèbre auteur et conférencier toulousain, Gilles THOMAS, le responsable en chef d’ODH TV, et d’autres encore.

Pour se faire dédicacer des livres par des auteurs.

Pour tous ceux qui souhaitent assister au second festival du court-métrage ufologique et de science-fiction du 6 novembre, il est temps de se faire connaître.

Le festival sera présenté par l’acteur Henri COHEN.

Toutes les infos nécessaires (lieu, programme, pré-réservation…) sont accessibles sur ou à partir de cette page: https://www.ovni-languedoc.com/quel-programme-pour-le-xii-congres/

OVNI-Languedoc dans Le Parisien (Aujourd’hui en France)

OVNI-Languedoc dans Le Parisien (Aujourd’hui en France)

Comme d’autres médias de la presse écrite l’ont fait récemment (20 Minutes, Marianne, LaCroix L’Hebdo…), Le Parisien (Aujourd’hui en France en province) s’intéresse, mercredi 21 septembre, au phénomène OVNI.

La problématique tourne autour de l’enquête de terrain, de la méthodologie et du témoin.

« C’est arrivé au-dessus du pont, juste là. C’était un triangle plus sombre que le ciel de la nuit, avec une lumière en dessous. Ça a viré de bord, un peu comme un avion plat, avant de disparaître. Sans bruit. » Debout, au milieu du rond-point d’une zone d’activités de Sète (Hérault), Thierry fait de grands gestes… »

OVNI-Languedoc, enquête et information

Quelques liens vers d’autres articles: