Conférence de James le 5 octobre 2018 à Nîmes (30): « L’incident de Moriches Bay. »

Conférence de James le 5 octobre 2018 à Nîmes (30): « L’incident de Moriches Bay. »

Le 5 octobre 2018 à Nîmes (30) OVNI-Languedoc présentait une conférence de James sur le thème « L’incident de Moriches Bay ».

Que s’est-il passé le 28 septembre 1989 au sud de Long Island (États-Unis)?

Hélicoptères de combat, mystérieux objets triangulaires, fortes lueurs et bruits d’explosions ont suscité un vif émoi au sein de la population mais aussi parmi les militaires engagés qui ont eu à déplorer plusieurs victimes.

Revivez cet affrontement hors du commun en visionnant cette conférence émaillée de détails inédits.

Vincent Quesnel

https://www.youtube.com/watch?v=RecinDJBnDg

Conférence de Luc Chastan aux R.U.O.L. (Rencontres Ufologiques d’OVNI-Languedoc)  de Pérols (Hérault): « Les OVNIS à La Réunion ».

Conférence de Luc Chastan aux R.U.O.L. (Rencontres Ufologiques d’OVNI-Languedoc) de Pérols (Hérault): « Les OVNIS à La Réunion ».

OVNI-Languedoc accueille Luc Chastan le 11 janvier 2019 à l’occasion des rencontres mensuelles de l’association à la cafétéria Flunch-Auchan.

Cette première édition de l’année est empreinte d’exotisme et évoque de manière très documentée la richesse ufologique de l’île de La Réunion sur laquelle Luc Chastan a séjourné pendant plusieurs années.

Tout d’abord la particularité physique de ce caillou volcanique est mise en avant: un million d’insulaires évoluent sur une épaisseur de 7000 mètres de cendres accumulées au fil de millions d’années. Puis l’abondance de témoignages et d’observations recensés depuis le début du XX° siècle en a contribué à en faire un mini laboratoire ufologique.

Le conférencier met l’accent sur l’ouverture d’esprit dont font preuve les réunionnais face au phénomène OVNI et on ne peut que s’en féliciter. La population locale ainsi que les médias s’inscrivent dans une approche sérieuse; les témoignages sont pris en compte puis étudiés et relayés sans délai par voie de presse ou de radio.

Ici on parle OVNI sans quolibets ni railleries. Quel bonheur…

Ensuite Luc Chastan dresse un panorama de méprises et de confusions qui incitent à une approche vigilante du phénomène. Il peut s’agir d’aéronefs, d’astres, de phénomènes météorologiques, de lasers, de lanternes thaïlandaises etc. Il peut être également question de photos surprises comme celles effectuées en1977 à l’aéroport de Gillot (La réunion) sur lesquelles on aperçoit des sphères ou des objets mystérieux accompagnant des avions de ligne. Un examen approfondi des clichés argentiques avait conclu à des anomalies techniques pendant les développements, dues à des dépôts de gélatine fixés sur la chambre.

Un article détaillé figure à la page 26 du n° 175 de la revue Lumières dans la Nuit. (année 1978).

Puis Luc Chastan va dresser le portrait ufologique de La Réunion en détaillant onze cas qui ont défrayé la chronique.

Parmi eux, l’affaire sans doute la plus importante qui avait d’ailleurs été développée par Jean-Claude Bourret dans son livre paru en 1977 chez France-Empire « La science face aux extraterrestres » avec la publication des procès-verbaux d’enquête de la Gendarmerie. L’observation s’était déroulée le 31 juillet 1968 et faisait état d’un engin ovoïde translucide occupé par deux entités comparables aux bonshommes Michelin et des traces anormales de radioactivité avait été détectées au sol et sur les vêtements du témoin. (NDR: dosage relevé: entre 15 et 20 milli rad, mesure obsolète depuis 1975 correspondant à env. 0,17 sievert. Taux cependant inoffensif pour l’homme).

Luc Chastan évoque par la suite dix autres cas aussi troublants qui s’étalent de 1975 jusqu’à 2017, ce qui incite à la réflexion pour tenter d’expliquer un volume si important d’observations pour un si petit territoire.

Et justement Luc Chastan va conclure en émettant une hypothèse. L’île de La réunion est consécutive à la présence d’un « point chaud ». Cette particularité géologique puiserait sa lave exactement dans la même région du manteau primitif de la Terre depuis 4 milliards d’années, soit peu après la création de notre planète. Au fur et à mesure de la dérive des continents, ce « point chaud », quant à lui immobile, aurait créé par effet effusif l’île de La Réunion il y a 65 millions d’années et aurait provoqué conjointement avec l’astéroïde du Yucatan (Mexique) l’extinction des dinosaures.

Ainsi, La Réunion serait-elle une spécificité géognosique pouvant expliquer le pléthore de phénomènes OVNI? La question est posée.

Le public est unanime. Cette conférence a remis au goût du jour des affaires passées, certes, mais ô combien d’actualité par leur caractère étrange et authentique.

Les personnes n’ayant pu s’y rendre pourront y assister en retrouvant Luc Chastan aux prochaines rencontres ufologiques d’OVNI-Languedoc qui se dérouleront à Nîmes le vendredi 8 février 2019 à partir de 19h au restaurant Patacrêpe, près du complexe cinéma kinepolis.

Vincent Quesnel

11 janvier 2019.Conférence de Luc Chastan aux R.U.O.L. (Rencontres Ufologiques d’OVNI-Languedoc) de Pérols (Hérault): « Les OVNIS à La Réunion ».

 

Retour sur les Rencontres Ufologiques d’OVNI-Languedoc (R.U.O.L.) du 7 juillet 2017

Retour sur les Rencontres Ufologiques d’OVNI-Languedoc (R.U.O.L.) du 7 juillet 2017

Une vingtaine de personnes se sont réunies à l’occasion des R.U.O.L. (Rencontres Ufologiques d’OVNI-Languedoc le vendredi 7 juillet 2017 à la cafétéria Flunch de Pérols (34).

Thierry Gaulin, président de l’association, a d’abord présenté la journée du 8ème Congrès Ufologique que l’association organise le 17 septembre 2017 à la salle Louis Abric de Pérols (34), ainsi que les différents conférenciers qui interviendront sur le thème «OVNI, les dossiers à haut degré d’étrangeté»

Puis Laurent Morlieras a présenté «Mystère au col de Vence», l’excellent film qu’il a réalisé à l’occasion de la sortie de l’association le mois dernier sur ce col des Alpes-Maritimes. Pendant 25 minutes, il a fait revivre au public les activités de l’équipe en déplacement ainsi que les endroits propices aux événements, par exemple le plateau Saint-Barnabé, les Trois Pierres, le bois du Gris, ou encore le parking du Bruit. La projection a été suivie d’un débat passionné et d’un échange fructueux.

Enfin Jean-Baptiste Colonel a proposé un résumé de la récente conférence de Jacques Vallée qui s’est déroulée le 26 juin 2017 à Paris et à laquelle il avait assisté.

Une fois encore, les R.U.O.L ont su attirer les curieux comme les passionnés et un moment très convivial a été partagé par tous.

Vincent Quesnel

Nota:

Le film «Mystère au col de Vence» est en ligne sur notre chaîne YouTube:

et les articles détaillés sur les deux thèmes de cette soirée figurent dans le n° 4 (septembre 2017) de notre revue en téléchargement libre à la page Logosphères de votre blog.

      

Pré-générique du flm «Mystère au col de Vence»Laurent Morlieras présente son film «Mystère au col de Vence» aux R.U.O.L. du 7 juillet 2017.

Rencontres ufologiques d’OVNI-Languedoc du 7 juillet 2017. Jean-Baptiste Colonel résume la conférence de Jacques Vallée.

Rétrospective des R.U.O.L. (Rencontres Ufologiques d’OVNI-Languedoc) du vendredi 10 mars 2017.

Rétrospective des R.U.O.L. (Rencontres Ufologiques d’OVNI-Languedoc) du vendredi 10 mars 2017.

Elles se sont déroulées le vendredi 10 mars 2017 à la cafétéria Flunch d’Auchan, sur la commune de Pérols (34).

Une fois encore, James a donné une conférence de qualité, cette fois-ci sur le thème : « Ovni et l’art de la guerre ou l’hypothèse hostile ». Il était important de rappeler que le phénomène Ovni n’est pas toujours attrayant et pacifique. En effet, la déclassification progressive des dossiers de plusieurs pays depuis les années cinquante a permis de faire un constat plutôt inquiétant, notamment en rapport avec l’aviation civile et militaire. Les recherches faites par James permettent de recenser une vingtaine de vols pour lesquels des Ovnis seraient à l’origine d’évitements d’urgence, de confrontations, de poursuites, d’avaries ou, pire encore, d’écrasements et de disparitions. Nous avons tous encore à l’esprit le mystère du vol MH370 de Malaysia Airlines où un Boeing 777 a disparu en 2014 avec ses 239 passagers.

 Au total ce sont près de 700 personnes, membres d’équipage et passagers, qui ont ainsi trouvé la mort ou disparu dans ces catastrophes aériennes, soit après le signalement d’un Ovni, soit par présomption d’un phénomène associé aux Ovni eu égard à l’étrangeté des circonstances ou aux recherches infructueuses.

 Il en est de même pour des navires de combat et des sous-marins de l’U.S. Navy qui ont eu maille à partir avec le même phénomène, entre 1958 et 1989.

Mais revenons sur terre pour écouter James évoquer des bases américaines et ex-soviétiques qui ont été confrontées à des Ovnis, documents originaux et officiels à l’appui. Le mal aurait été moindre dans le cas de simples survols, mais les états-majors ont beaucoup moins apprécié que le phénomène ait eu pour effet de perturber les procédures ultra-protégées de lancement de missiles, ou encore de prendre en main des protocoles de tir et de mises à feu, pour tout rétablir in extremis, au plus grand désarroi des ingénieurs impuissants. L’armement nucléaire bénéficie pourtant de protections classifiées au plus haut degré du secret militaire, mais il semble que le phénomène Ovni se joue de ces barrières, si efficaces soient-elles.

James a insisté aussi sur le fait que notre armement terrestre, maritime ou aérien serait cependant loin d’être inefficace ou obsolète face à un comportement intrusif du phénomène Ovni. Bombardiers stratégiques et missiles balistiques thermonucléaires à têtes multiples équipent maintenant les armées des grandes puissances mondiales. Viennent s’ajouter à cela les nouvelles armes à énergie dirigée comme les laser qui ont fait l’objet de récentes démonstrations convaincantes de l’U.S Navy.

La militarisation de notre espace proche n’est donc plus du domaine de la science-fiction, mais bien du domaine de la réalité scientifique.     

Vincent Quesnel

Ouverture des Rencontres Ufologiques d’OVNI-Languedoc (R.U.O.L.) à Nîmes !

Ouverture des Rencontres Ufologiques d’OVNI-Languedoc (R.U.O.L.) à Nîmes !

Une RUOL à Nîmes:

C’est à une nouvelle étape d’une histoire déjà ancienne à laquelle nous allons assister le 8 février 2018 à Nîmes. Une histoire qui remonte au 19 janvier 2007.

      C’est à cette époque que l’association OVNI-Languedoc, quatre ans après sa création, inaugurait ses premières Rencontres du Dôme à la brasserie Le Dôme dans le centre de Montpellier.

​      L’idée était de créer un lieu convivial où, autour d’un verre, tout le monde pouvait venir débattre du phénomène ovni : ufologues, pilotes, témoins, passants d’un soir, passionnés ou curieux…

      Les Rencontres du Dôme se sont poursuivies pendant trois ans, jusqu’à la fin de 2009, lorsqu’il est devenu évident que la difficulté à se garer dans ce quartier central décourageait certains de revenir.

      OVNI-Languedoc a alors, dès le début de 2010, déplacé son lieu de rendez-vous jusque dans la salle du haut du restaurant Flunch de la galerie commerciale Auchan, sur la route de Carnon, à Pérols. Le parking ne posait plus problème et un arrêt du tramway allait se construire à proximité de la galerie marchande.

Le nom de ces rencontres qui se tiennent tous les mois impairs de l’année a également évolué, elles sont aujourd’hui devenues les Rencontres ufologiques d’OVNI-Languedoc et ont accueilli des conférenciers de tous les horizons : ufologues, responsables du GEIPAN, professeurs, auteurs… Nous terminons en cette fin d’année huit années de collaboration avec le Flunch de Pérols et allons entamer la neuvième.

      Dans le même temps, dès le jeudi 8 février 2018, nous allons ouvrir un nouveau lieu de rencontre, à Nîmes. Là encore, les Rencontres ufologiques d’OVNI-Languedoc se tiendront tous les deux mois, les mois pairs cette fois, dans la salle du haut du restaurant Pizza Papa, avenue de la Bouvine, à côté de la piscine Nemausa et du stade des Costières.

 

      En échange de la salle, tous les participants s’engagent bien sûr à y prendre leur dîner et à régler la note au restaurant. OVNI-Languedoc, quant à elle, ne fait pas payer ces conférences lors des RUOL. Le principe est donc le même que pour le Flunch.

      Concrètement, comment cela va se passer ? Le rendez-vous sera à chaque fois pris à 19h, dans la salle du haut de la Pizza Papa, anciennement Piazza Papa. Jusque vers 20h00 ou 20h15, nous dînons tout en discutant autour du thème qui nous amène, l’ufologie. Vient ensuite le temps de la conférence et des débats, qui peuvent durer jusque vers 22h30.

      Nouveauté, il faudra s’inscrire quelques jours à l’avance en envoyant un mail à cette adresse, ruol@ovni-languedoc.fr, en précisant le nombre de participants.

En février, la conférence portera sur le thème « Les OVNI à Nîmes ». Elle sera animée par Thierry Gaulin, le président d’OVNI-Languedoc. Ce sera aussi l’occasion de présenter notre association aux Nîmois qui ne la connaissent pas encore et, si le cas se présente, de recueillir des témoignages.

      L’histoire ufologique nîmoise, loin d’être anodine, est riche en récits et haute en couleur du fait des personnages qui l’ont écrite. Du XVIIème siècle à nos jours, les observations ont été enregistrées et enquêtées par maints ufologues et différentes associations : batailles célestes, rencontres avec des entités mystérieuses, triangles volants…

      Entre mythe et réalité, il est parfois difficile de choisir où classer le phénomène ovni. Ne loupez pas l’occasion d’y voir plus clair.

Thierry Gaulin